Je pensais depuis quelques temps avoir mon permis de conduire moto. Mais jusqu’ici j’étais réticent à l’idée, parce que la moto c’est dangereux et surtout ça impliquait beaucoup de choses. En effet, bien que j’aie un permis de conduire voiture depuis plus de 10, je dois repasser tous les examens sauf ceux concernant la perception de risques. Je vais donc prendre le temps de vous expliquer au travers quelques articles, les différentes étapes par lesquelles je suis passé. Commençons par le permis théorique.

La préparation

Avant de passer le permis théorique, il fallait bien entendu que je revoie un peu le code de la route, parce que bien que la voiture et la moto partagent un grand nombre de règles, il y a quelques particularités concernant la moto. C’est par exemple la possibilité de remonter des files en cas de bouchons, quelque chose de légal mais qui a le chic d’énerver les conducteurs (en voiture). Bien sûr il faut noter que cette remontée dans les files est bien balisée. En effet, un motard peut remoter les files uniquement entre les deux bandes de circulations les plus à gauche. De plus, il ne peut dépasser les 50km/h (ou rouler à 20km/h au dessus de la vitesse des autres conducteurs). Sur ce point, je pense que pas mal de motards ne respectent pas cette règle. Et bien plus encore, …

L’Examen

Après avoir relu le code de la route quelques heures, je me suis dit autant essayer et ne plus reporter à demain ce que je pouvais faire aujourd’hui. Je suis donc parti au centre d’examen passer mon permis de conduire théorique hier pendant le temps de midi. Et comme vous pouvez l’imaginer, ce fut épique, parce que généralement le temps de midi est limité et que je devais me rendre à environ 20 minutes en voiture de mon lieu de travail.

L’accueil

Tout d’abord, j’arrive au centre vers 12h40, il n’y avait pas grand monde. Dans la file 3 femmes qui me semble-t-il étaient venues passer leur permis B (voiture). Quelle ne fut ma surprise de voir les agents du centre d’examen prendre plus de 10 minutes pour traiter le dossier d’une personne. Ce ne fut pas une exception, c’était leur rythme de travail normal. A croire qu’ils devaient rédiger les questions pour chaque personne. Et moi qui devait rentrer au travail! Il m’aura fallu attendre 30 minutes avant d’entrer dans la salle d’examen.

Le test

Contrairement à ce que j’ai lu sur Internet, si vous avez votre permis depuis longtemps vous serez choqués en bien. Ils ont enfin fait une mise à jour du logiciel. Plus fluide, avec des images plus modernes. 10 minutes plus tard, je finissais mon examen (il faut dire que j’étais pressé). C’est à ce moment là que j’ai commencé à me demander si j’avais bien répondu aux questions, quelle honte ce serait d’échouer alors que j’ai mon permis depuis si longtemps. Ce petit stress qui monte avant de passer un examen chez beaucoup, bizarrement c’est après l’examen qu’il apparait chez moi. Je suis peut-être bizarre direz-vous. 🙂

Je l’ai!

Après 20 secondes d’attente, Le résultat s’affiche: 45/50. Quel soulagement! Apparement j’ai fait 5 fautes, je ne vois à quelles questions je me suis trompé. Mais j’avais réussi c’était l’essentiel. Eh Oui! Parce que pour réussir l’examen théorique il faut avoir au moins 41/50 et contrairement au permis voiture il n’y a pas de moins 5 en cas d’échec à une question relative à une infraction du 3ème ou 4ème degré.

J’ai encore dû attendre quelques minutes pour avoir le papier de la réussite. Et finalement je suis sorti du centre d’examen, le papier me permettant de commencer la formation en moto-école en poche.

Et maintenant?

Maintenant la partie la plus intéressante va seulement commencer. Bien sûr après avoir beaucoup dépensé en équipements et surtout en moto-école. j’espère dans quelques mois avoir mon permis définitif en poche et ainsi pouvoir encore plus voyager pour profiter de la nature. Parce que comme vous le savez probablement, la raison première pour moi de passer ce permis, c’est pour voyager. Au travers les voyages que je prépare un peu partout dans le monde, j’espère découvrir des lieux magnifiques. Et la moto sera l’instrument dont j’aurais besoin, car après tout c’est un des meilleurs moyens de découvrir le monde et d’atteindre les contrées les plus reculées qui soient.

Je vous dit à la prochaine …