Parfois les idées, évènements et circonstances de la vie peuvent nous pousser à changer les projets qu’on avait en tête. Ou alors l’ensemble de ce qu’on avait prévu. C’est quelque chose dont il est parfois difficile de se rendre compte, surtout quant on est du genre à avoir la main mise sur le déroulement de sa vie. Quand on veut tout contrôler de A à Z. 

Oui il y a des jours comme ça, des jours où on se rend compte qu’un autre chemin serait peut-être plus approprié pour atteindre un objectif donné. Pour moi le lundi 10 février fut un de ces jours.

Tout est parti d’un échange avec un de mes collègues concernant mon projet d’écriture. Le projet dont je vous ai fait part il y a quelques semaines. Au fil de la discussion, il m’est clairement apparu qu’avant de me lancer dans un projet d’écriture participative aussi prenant et ambitieux que celui-là, il faudrait que je prenne un quelques temps pour regarder un tout petit peu vers le passé.

Je pense qu’il est important pour moi de me replonger dans mes souvenirs d’autrefois. Cela permettra peut-être à certains de comprendre mes points de vues et sera aussi l’occasion pour d’autres de découvrir qui je suis. D’une certaine façon vous aurez vous en apprendrez un peu plus sur la source de ma foi, de mes croyances, de mes espoirs, de mes idées et points de vues.

En effet,  ne dit-on pas que ce sont les évènements du passé qui font de nous qui nous sommes aujourd’hui? Ou encore, que ce sont elles qui nous poussent à penser d’une façon et pas d’une autre?

Donc voilà, je vais m’engager sur cette voie de mémoire et essayer de me réconcilier avec mon passé, principalement les périodes les plus difficiles de celui-ci. Et de tout mon coeur, j’espère que cette expérience me sera utile et que mon histoire sera source d’espoir et en inspirera plus d’un.

Dans cette histoire, il sera question d’espoirs, de guerre, de mort , de bêtise mais aussi de miracles. Car au final de mon point de vue, d’une certaine façon qui nous sommes aujourd’hui est toujours le fruit d’un miracle.

La plus grande certitude que j’aie, c’est que ce chemin va être long, difficile et brutal. Mais ce regard vers le passé va être nécessaire pour forger mon présent et préparer mon avenir.